Mumpreneur : les créatrices de « il était plusieurs fois »

 L’eshop de seconde main à ne pas louper, si vous cherchez de jolis vêtements, en parfait état ! 

Je tenais à vous présenter Marie et Aude, les deux mumpreneurs qui se cachent derrière « il était plusieurs fois ».  Allez vite sur l’eshop, vous verrez il y en a pour tous les goûts, tous les prix, quasiment toutes les marques, vous trouverez à coup sûr votre bonheur !

Qui êtes-vous ?
M : Bonjour, je m’appelle Marie, j’ai 33 ans et 2 petits mecs : Gustave, 2 ans et Malo, 5 ans. Je suis la co-fondatrice du vide dressing en ligne, IL ETAIT PLUSIEURS FOIS.
A : Moi c’est Aude, j’ai 32 ans, deux enfants également : Auguste, 4 ans et Pénélope 2 ans. Nous habitons à Nantes depuis 3 ans, et c’est dans ce cadre que j’ai démarré la merveilleuse aventure d’Il était plusieurs fois.
Comment vous êtes-vous rencontré avec ton associé ? 
M : Lorsque je suis arrivée à Nantes il y a 2 ans et demi, je souhaitais faire connaître IL ETAIT PLUSIEURS FOIS aux nantaises et j’ai eu l’idée d’organiser des goûters de mamans. Aude s’était inscrite à un de ces goûters et nous avons immédiatement sympathisé. De plus, à ce moment-là, je cherchais activement une associée. C’était une parfaite rencontre.
A : De mon côté, j’ai travaillé pendant 6 ans à Paris en Ressources Humaines. Arrivée à Nantes, j’ai rapidement compris que j’avais envie de créer quelque chose… Je ne savais pas quoi, jusqu’à ce que je rencontre Marie. J’ai tout de suite été séduite par le concept, Marie et moi étions parfaitement complémentaires, l’aventure a donc démarré pour moi en 2016 !
Pouvez-vous nous présenter « Il était plusieurs fois  » ? 
M : Il était plusieurs fois est né de l’envie de donner une seconde vie aux vêtements des enfants et d’aider les parents à vendre le dressing de leurs loustics sans que cela soit une contrainte pour eux. En effet, de nombreux parents souhaitent vendre les vêtements de leurs enfants mais n’ont pas le temps ni l’envie de s’en charger eux-mêmes. C’est pourquoi, nous apportons une solution facile, rapide et simple pour nous confier les vêtements de leurs enfants.
A : De l’autre côté du miroir, il y a nos clientes, celle qui achète sur le site. Nous leur assurons une qualité irréprochable, chaque produit est vérifié pour qu’il n’y ait pas de tâche, de bouloche, de trou… Nous faisons également une sélection sur le style des vêtements. Nous proposons une sélection plutôt casual chic. Dans une démarche 100% responsable et solidaire, nous donnons les vêtements qui ne correspondent pas à notre cahier des charges à une association pour aider les enfants défavorisés.
Quel a été l’élément déclencheur de votre aventure entrepreneuriale ?
M : La naissance de mon fils Malo et mon non-épanouissement dans ma carrière professionnelle en agence de communication. J’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale et j’ai saisi une bonne opportunité.
A : Mon arrivée à Nantes et la volonté de pouvoir réellement prendre des décisions et d’agir rapidement.
Quel est votre actualité ? 
M : Aujourd’hui, nous asseyons notre image et notre notoriété sur le marché français et nous sommes en train de saisir des opportunités pour des marchés européens.
A : Marie a tout dit 😉
Comment souhaitez-vous developper ta marque ? 
M : Nous souhaitons rester dans la mode enfant. Nous avons eu souvent des remarques de clientes qui souhaitaient que l’on revende des vêtements de femmes enceintes mais je ne pense pas que cela se fera. Nous préférons nous diversifier dans l’univers enfant.
A : Cette diversification, on ne peut malheureusement pas en parler aujourd’hui très concrètement, mais vous le saurez très très vite !
Pouvez-vous décrire une de tes journées type de mumpreneur ?
M : Ma journée commence à 7h30 avec mes enfants qui me sautent dessus dans mon lit. Ensuite c’est la course jusqu’à ce que j’emmène Malo à l’école. C’est mon mari qui s’occupe de Gustave et qui l’emmène à la crèche le matin. Après, direction boulot. On bosse à fond jusqu’à 18h. Pas de pause dej, on reste devant notre ordi. Et puis de 18h à 20h c’est à nouveau la course avec les bains, le diner,… et à 20h, quand tout le monde est couché, on passe de bons moments avec mon mari ou entre amis.
A : Chez nous, Auguste est un mega lève tôt, il est très souvent debout et habillé avant 7 heures… heureusement il reste dans sa chambre et nous laisse un peu plus de répit ! On se lève vers 7h15 et on commence à se préparer nous avant de passer aux enfants… il y a souvent de la négociation dans le choix de la tenue d’Auguste. On essaie toujours de prendre 15 minutes ensemble au petit-déjeuner avant que mon fils parte à l’école avec son papa. De mon côté, j’accompagne Pénélope à la crèche et je retrouve Marie au bureau vers 9h… La journée passe très vite, comme notre temps est compté, on doit être très efficace, on ne s’accorde pas beaucoup de breaks. Je vais souvent chercher mes enfants à la crèche et à l’école vers 18h, on enchaîne après avec bain-diner-histoires-dodo ! On a la chance d’avoir pas mal d’amis à Nantes donc on sort assez souvent le soir et sinon, c’est diner en amoureux et parfois une petite série.
Quels sont vos indispensables et astuces pour concilier vie pro et vie de famille ? 
M : je suis hyper organisée. Ca me rassure beaucoup. Tout le monde se moque de moi mais je planifie mes menus sur 2 semaines. Eh bien, depuis que je le fais, je suis beaucoup moins stressée quand je rentre le soir. Je n’ai à penser à rien. Et aussi, je me suis dit qu’il fallait que je lâche prise à certains moments au lieu de m’énerver. Si un soir je suis fatiguée et que les enfants n’ont pas envie de prendre de bain, c’est pas grave… ou encore si j’ai la flemme de cuisiner, je sais que si je leur propose de faire un petit déj à la place du dîner, ca va être la fête… alors au lieu de m’énerver, de temps en temps, je lâche prise et ca fait un bien fou.
A : haha alors c’est sûr que je ne prévois pas mes menus 2 semaines à l’avance 😉 J’admire ce côté là chez Marie ! je n’ai pas beaucoup d’astuces, j’essaie de faire ma paperasserie tous les dimanches soirs et de préparer quelques petits plats aux enfants le week-end pour la semaine, mais sinon c’est beaucoup d’improvisation dans le quotidien ! On s’en sort très bien !
Y-a-t-il un sujet que vous voudrez évoquer ?
M : Nous allons venir à Paris les 22 et 23 janvier faire une collecte à Paris en nous déplaçant chez les mamans donc n’hésitez pas à prendre RdV où à nous contacter si vous avez la moindre question.
A : Marie a encore tout dit 😉
Plus d’information sur leur eshop : Cliquez ici 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *