Mumpreneur : la créatrice des bijoux et des jolies barrettes « Demisel bijoux »

Des bijoux et des barrettes de folies 

 

Je tenais à vous présenter Sabrina, la créatrice de la marque « Demisel bijoux ». J’ai eu un vrai coup de coeur pour ses bijoux et barrettes handmade, réalisés en cuir recyclé et qui sont trop canons. Cette mumpreneur a un parcours atypique, je vous laisse la découvrir. Et foncez sur son site découvrir sa nouvelle collection.

Qui es-tu ? 
Je suis Sabrina Lemaréchal, j’ai 37 ans, je suis maman de 2 petites filles Dani, 5ans et Suzanne, 2 ans 1/2

Comment est née ta vocation « créatrice  » ?

J’ai toujours crée des choses, couture, pâte fimo, fil de fer, feutrine, j’ai touché à tout ! A 17ans je tenais mon 1er stand au comité d’entreprise de mon père avec des bijoux en fil de fer et galets de verre! J’ai toujours eu la fibre créative mais ça n’était qu’un loisir, et jamais je ne me suis autorisée à penser que ça pouvait être plus. J’étais une scientifique, j’ai passé le concours de médecine et je suis devenue dentiste pédiatrique, pendant 10 ans! La création, c’était un rêve inavoué!

Peux tu nous présenter « Demiselbijoux » ? 
Demiselbijoux, c’est des bijoux en cuir,fabriqués en petites séries, légers et colorés à porter tous les jours… Tous les produits sont de fabrication locale et artisanale, imaginés, découpés et assemblés à la main dans mon atelier. J’utilise des chutes de cuir et des peaux déclassées, j’aime l’idée de revaloriser des « déchets », je suis très sensibilisée par la cause, j’essaie de pratiquer le « zero déchet » à la maison et je redonne 1% du chiffre d’affaire de l’entreprise au 1% pour la planète. Je crée mes collections en fonction des cuirs que je trouve et non pas l’inverse, cela leur donne un caractère unique.
L’histoire a commencé il y a 9 ans en Espagne, avec ma meilleure amie, nous avions un atelier et je bossais en cabinet dentaire à côté, ça a duré 2 ans. Nous faisions des bijoux avec du tissu de récup’,et de la dentelle. A barcelone, le nom était tout trouvé, Demi-sel en l’honneur de notre passion de bretonne pour le beurre salé. De retour à Rennes, j’ai continué seule et j’ai découvert le cuir, ça a été un vrai coup de coeur, petit à petit, demi-sel est devenu Demiselbijoux.

Quel a été l’élément déclencheur de ton aventure entrepreneuriale ? 
Je crois que l’ouverture de la boutique partagée TIPI en 2015 a fait décoller la marque, j’ai tout de suite vu la différence. Je travaillais 2 jours en cabinet libérale et je tenais la boutique 2j par mois, mais ma tête était tout le temps à Demisel. Je courais après le temps pour développer la marque. Il y a un an j’ai été confrontée à un changement professionnel et je me suis dit (avec l’aide précieuse de mon entourage) allez , on y va ! Et depuis je me consacre à 100% à Demisel ! Et je suis ravie!

Comment définirais-tu ton style et d’où puises-tu ton inspiration ?
J’ai du mal à définir un style, car j’ai l’impression que Demisel peut s’accorder avec beaucoup de styles. mes clientes ont entre 20 et 70 ans… le fil conducteur est la couleur, j’adore mixer les couleurs et c’est un peu de moi à chaque fois, je suis plutôt joviale et optimiste! Je m’inspire des couleurs qui m’entourent, je feuillette aussi les magasines pour voir les tendances couleurs.

Quel est ton actualité ? 
Je prépare une collaboration avec la marque Wanted Gina et une collection spéciale pour le conceptstore Popup de Noel d’un blog rennais.

Comment souhaites-tu developper ta marque ?
J’ai envie de faire connaitre la marque, développer les points de vente et accentuer la visibilité de mon site, via des partenariats, des collaborations. Mon rêve : une collection pour Des petits hauts !
J’aimerais aussi pouvoir embaucher, car c’est dur de tout porter toute seule, même si ça a aussi beaucoup d’avantages!

Peux-tu décrire une de tes journées type de mumpreneur ? 
Quand j’ai décidé d’arrêter le cabinet, je ne voulais pas rester chez moi car j’avais l’habitude d’avoir des collègues et de voir du monde et je savais que l’intendance avec 2 petits en bas âge me prendrait du temps de travail. J’ai donc intégré un espace de coworking. J’ai trouvé mon rythme depuis septembre dernierseulement.L’année dernière j’amenais la petite vers 10h chez la nounou pour ‘profiter d’elle’ un peu sans sa soeur, mais en fait je ne faisais que ranger la maison, vider le lave-vaisselle, étendre le linge… etc… et au final j’arrivais à l’atelier à 10h30-11h… et je repartais à 17h je me sentais frustrée, car j’ai très vite eu beaucoup de travail! Cette année j’amène tout le monde à 8h45 et je file direct, je suis plus efficace le matin et je récupère les filles tôt 2 soirs par semaine, et les 2 autres soir c’est mon chéri et le mercredi je ne travaille pas ( enfin…il y a toujours quelques factures et petits mails à gérer entre 2) Chaque journée est différente, c’est ça qui est génial! En général je commence la journée en lançant la bouilloire, un bisou aux collègues et c’est parti, mails, un peu d’instagram et production!

Quels sont tes indispensables et astuces pour concilier vie pro et vie de famille ?
La clé pour moi, c’est ne pas être frustrée car je n’ai pas eu le temps de finir ce que j’avais à faire.
Il faut être super organisée ( plus facile à dire qu’à faire, je rêve toujours d’appliquer les méthodes « je travaille à la maison et je suis Zen » si je récupère les enfants frustrée de ma journée, ça part toujours en cacahouète car je suis ailleurs! Le mardi j’anticipe car je quitte le bureau du mardi 16h au jeudi 11h , et si je laisse des choses trop en plan, ça me frustre, car j’adore mes enfants, mais j’adore aussi mon travail! La cerise sur le gateau, c’est de pouvoir déjeuner en ville avec mes copines!

Y-a- t-il un sujet que tu voudrais évoquer ?
Depuis que j’ai changé de vie, beaucoup de gens ont l’impression que je suis dispo tout le temps et que je ne bosse pas beaucoup, surtout par rapport à mon ancienne vie! Alors c’est vrai que je peux aménager mes horaires mais je bosse plus qu’avant! c’est ma boite, j’y pense tout le temps!! et avec les mails et les réseaux sociaux, on ne coupe jamais! les patients ne me contactaient pas par facebook et Ig le week-end 🙂 !!!

 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *