Mumpreneur : La créatrice de « contes en fer et des fils »

Je tenais à vous présenter Astrid, la talentueuse. et sublime créatrice de « contes en fer et de fils ». J’ai eu la chance de la découvrir sur instagram, puis de la rencontrer lors du salon kids.etc. Je suis totalement fan de son univers et de son talent incontestable. Je vous laisse découvrir son univers sur son compte instagram, et son blog.

 

Peux tu nous présenter ton parcours? Et le lancement en 2006 de « contes en fer et de fils » ? 

Je me suis donc dirigée vers des études artistiques. ( Beaux-arts/histoire de l’art/Arts appliqués: Olivier de Serre/Duperré puis à l’ESAAT) et dans mes dernières années d’études je suis entrée à la maison des artistes en tant que dessinatrice/créatrice textile tout en obtenant mon diplôme supérieur des arts appliqués en conception/création. Au fil de mes expériences je me suis spécialisée dans la broderie et la création textile pour la haute Couture et le PAP de luxe.

En parallèle j’ai toujours aimé le fil d’acier et de fer avec lequel je m’exprime aussi bien en volume qu’en aplat. C’est donc naturellement que mes 2 passions et médiums se sont vite reliés dans des pièces uniques en fil de fer/textile.

Au début je les offrais en cadeau autours de moi puis le bouche à oreille s’est très vite fait et sont venus ensuite projet de vitrines, commandes de boutiques, particuliers et professionnels, collab…etc

Je suis en free lance depuis le début et c’est un rythme intense certes, mais qui me convient parfaitement.

Actuellement ce sont mes créations qui me prennent tout mon temps mais je continue par amour la recherche textile et broderie pour 2 ou 3 collections/an pour mes clients ( Chanel, St Laurent, Atelier Lunas/Cécile Henri, Louboutin…)

Impossible de choisir l’un ou l’autre car l’un et l’autre se nourrissent!

Bref tout cela pour dire que le rythme de travail est donc double et plus qu’intense surtout depuis la naissance de la petite Demoiselle…

J’ai la chance d’avoir de jolies boutiques/galerie qui m’exposent et me diffusent depuis longtemps, comme Nadine Delépine ( Paris 6), Même les objets ont une vie ( Rueil Malmaison) où encore Mademoiselle Aime (Vincennes)…

Et déjà beaucoup de marques m’ont/ou me confient de très beaux projets: les vitrines Repetto en 2014, Princesse Tam Tam, Lila de St Louis ou Oscar et Lila, L’armoire de Camille, Trésor By, Elisabeth de Feydeau pour Arty Fragrance…

C’est donc très très variés et il n’y a pas 2 jours pareils à l’atelier!

 

Comment définirais-tu ton style et d’où puises-tu ton inspiration ?

Je fonctionne beaucoup au feeling et à ce que j’aime. Mais sinon je puise un peux dans tout mon imaginaire, vie quotidienne, l’univers de l’enfance, énormément la nature, les contes, les couleurs, les matières et beaucoup dans les illustrations et les dessins au traits.

J’essaie d’écouter mon coeur et mes envies avant de suivre une « tendance » ( le comble pour quelqu’un qui travaille dans la mode!!!) 😊

Mon style est assez proche de l’enfance mais touche plus les adultes, baroque mais très contemporain, naïf mais très pointu et technique…j’aime les choses qui se complètent et s’opposent.

Mon style est je pense une savante mosaïque de plein de styles différents mais qui constituent ma personnalité: baroque/scandinave ( mes origines maternelles)/wabi-sabi/rustique/ornementé/ludique/sobre/noble…

Je suis très à cheval sur les valeurs familiales et les « racines ».

Mes créations en fil de fer et textile sont à chaque fois uniques, même quand je fais des petites séries, car tout est réalisé à la mains et j’essaie le plus possible de leur donner une personnalité, ce petit quelque chose qui les rende unique.

Je signe et numérote chaque pièce.

Je peux réaliser du sur mesure et selon les souhaits de chacun ou on me laisse aussi beaucoup carte blanche sur des thèmes donnés. Autrement j’ai mes petits « classiques » et « best of » avec les cages, les cartes-saynètes, les saynètes et depuis février 2017 les demoiselles de la Coquillettes au beurre (qui à la base étaient réservées à Victoire mais qui commencent à bien se faire connaitre…)…

 

 

Quel est ton actualité et celles de tes prochains mois ? 

Développer une petite boutique en ligne ( bigcartel) qui me faciliterait les commandes des particuliers. Refaire mon site…3 ans que je dois m’y mettre!!! Heureusement que je tiens bien à jour mon blog et mon IG! difficile de tout faire en même temps…

J’aimerais aussi plus développer de « grosses » collaborations pour des pièces plus grandes et à long terme avoir un atelier boutique.

Faire plus de gros évènements ou salon et rencontres directes tel que sur le Kids etc.

Il y a aussi les ateliers et les stages que j’organise 2/3 fois par saison…

Sinon mon carnet de commande est déjà plein jusqu’à fin mai…ça va très vite! Ma plus grosse période étant les fins d’année. La folie!!!

 

 

Peux-tu décrire une de tes journées type de mumpreneur ?  

Grégory mon conjoint est indépendant également, mais avons finalement réussi à bien « baliser » et cadrer le quotidien depuis l’arrivée de victoire en 2011. Mais OMG!!! ce n’est pas chose facile!!!

Et je dirai même plus qu’en tant qu’indépendants, il est finalement plus difficile de s’imposer ce cadre à soi même et aux autres. Ce n’est pas parce que l’on travaille depuis la maison que nous sommes plus cool ou moins chargés! c’est même le contraire…

Il est donc indispensable de se créer une routine et des cadres tout en restant hyper ouverte et laisser aussi la place à l’improvisation.

En revanche, je remercie la souplesse de ce statut. Points d’horaires ni pointeuses cela diminue sacrément le stress dès le matin!

J’ai continué à travailler sans cesse depuis la naissance et j’ai gardé Victoire avec moi jusqu’à ses 9 mois. Impossible de bien travailler et je faisais en 1 semaine ce que je faisais en 1 jour à peine avant. Je me souviens avoir trouvé un système avec des cousins pliés en 2 et coincés entre mon bureau et moi pour pouvoir l’allaiter et continuer à avoir les mains libres pour travailler. La nounou m’a sauvée la vie. J’avais l’impression de pouvoir reprendre les rennes de ma vie…

Victoire nous réveille vers 7h, je m’occupe de sa toilette, puis moi et on prend ensuite tous le petit déjeuner puis si il le peux, c’est Grégory qui l’accompagne chez la nounou à pied pour 8h45/9h. Sinon j’y vais.

Un peu de rangement et intendance maison puis je descends à mon atelier entre 9h15/9h30 et là c’est non-stop jusqu’à 18h30. J’ai beaucoup de petits rituels à moi qui sont mes moteurs: mon thé, mes bougies, ma musiques…

Il y a des jours où je suis à l’extérieur, notamment en période de collection, et là je pars de la maison pour 8h30 maxi jusqu’à…pas d’heure! Ce sont en général des périodes intenses et difficiles. Mais heureusement assez courtes. Autrement j’essaie de regrouper au maximum mes RDV et livraisons sur un même jour afin d’optimiser mon temps atelier/extérieur.

C’est moi qui récupère la demoiselle chaque soir ( sauf en collection) puis viens la petite ritournelle du soir: bain, dîner, histoire/calin puis dodo. Elle s’endort maintenant assez tard et jamais avant 21h la coquine!!! En général je me remets à travailler vers 22h30 jusqu’à 00h/1h puis je m’effondre…

Victoire est gardée 4 jours par semaine et reste à la maison les mercredis ou les grands-parents viennent en s’alternant 1 fois sur 2 m’aider à la garder. Sinon je n’avance pas du tout du tout! Parfois je prends aussi ce jour avec elle. Pour ça j’improvise en fonction de la période ou de ses besoins, et cela est en effet un petit luxe…

Quels sont tes indispensables et astuces pour concilier vie pro et vie de famille ?

Il faut vraiment être organisés et s’y tenir! Sinon c’est le débordement et la journée passe dans des bêtises inutiles et improductives.

Garder un chemin mais rester souple à tout éventualités et contretemps en fonctions des priorités ( Vic malade par exemple…)

Le plus difficile est de séparer vie pro et vie perso, surtout lorsqu’on travaille depuis son domicile! Et trouver cet équilibre prend du temps et de l’energie en effet, mais ça vaut vraiment le coup!

S’entourer et ne pas hésiter à demander aux grands-parents.

Il faut aussi se faire nos petits rituels et nos « carottes » à nous, ce sont eux qui nous aident à avancer. Par exemple se dire que si on avance bien, on déjeune avec une copine, ou on se fait un bon thé ou un gâteau…bref autant de petites béquilles qui nous aident à avancer plus vite.

Je suis une fille très ritualisée au final.

Après, je me dis aussi que plutôt que de lutter et rechercher sans cesse un équilibre parfait, acceptons que jusqu’à un certain age ce sera ainsi et point. Faisons donc au mieux chaque jour et à l’instinct. Après tout, nous sommes des humains et non des machines réglées et nous avons la chance nous les mums d’être très instinctives et de nous adapter à tout, donc « let it go »!

 

Y-a-t-il un sujet que tu voudrais évoquer ?

Juste remercier les « insta-mums » et blogueuses telles que toi Claire, qui sont aussi au quotidien nos petites béquilles en nous inspirant et nous aérant les idées le temps d’une pause instagram ou web, ou qui nous relient les unes avec les autres… J’ai découvert une formidable communauté et « famille » sur IG et de tous les réseaux c’est celui ci que j’aime le plus au quotidien et pourtant je suis loin d’être une pro du web! Mais c’est un très bel outil qui permet de relativiser et même de bien rigoler!
Merci!

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *