Mumpreneur: les créatrices de la marque « Bindi Atelier »

Je tenais à vous présenter les créatrices de la marque «Bindi Atelier». J’ai eu un vrai coup de coeur pour elles, lors du salon Kids.etc. C’était sur, elles avaient le plus jolis stand avec un sublime lit en fer forgé et des tissus  aux couleurs merveilleuses ! J’ai craqué pour un adorable coussin fleuri, qui me rappelle les champs de fleurs à grasse chez mes grands-parents ! Je sentirais presque le Mimosa en le regardant …

Je vous laisse la découvrir, leur profil, ainsi que la naissance de leur jeune marque, à qui ont souhaite plein de succès !

Et foncez sur  l’eshop découvrir les magnifiques coussins, plaids, draps, sacs, et langes…

Qui êtes-vous ? 
Je m’appelle Anne-Sophie, j’ai 32 ans, je vis à Abu Dhabi avec mon mari depuis plusieurs années et je suis maman d’un petit ours de 2 ans, Ernest. Et moi c’est Solène, 32 ans et maman de deux petits garçons : Augustin 3ans1/2 né à Shanghai et Octave 1an1/2 né à New Delhi. Après avoir vécu 8 ans à l’étranger entre Hong Kong, Shanghai et New Delhi, je viens de poser cet été mes valises à Lille, d’où est originaire mon mari.

Comment vous êtes-vous rencontré  ? 
Nous nous sommes rencontrées il y a 12 ans via nos époux, puisque nous sommes belles-sœurs 😉 Le courant est tout de suite passé et cette belle complicité est aujourd’hui encore plus précieuse dans l’aventure Bindi Atelier. En plus de passer des heures à travailler ensemble, nous avons de nombreux points communs et partageons énormément. C’est une vraie chance !

Comment est née votre vocation de : « styliste », « designer » ?

Anne-Sophie : J’ai toujours aimé dessiner, coudre, créer… Enfant, je donnais des cours d’arts plastique à ma petite sœur le dimanche après-midi avec des devoirs à faire pour la semaine d’après (la pauvre !) J’ai ensuite travaillé plusieurs années pour une marque de haute couture aux Emirats Arabes Unis, je m’occupais officiellement de la communication et des relations presses mais comme c’était une petite entreprise familiale, j’ai eu la chance de pouvoir passer beaucoup de temps dans les ateliers, et de suivre de très près l’élaboration des collections, le patronage, le travail des différents tissus… J’ai énormément appris de cette expérience et c’était tellement passionnant que cela m’a conforté dans mon envie de me lancer un jour !

Solène : Initialement j’ai une formation en marketing. J’ai quasiment toujours travaillé à l’étranger au sein d’agence de design et de cabinet de marketing pour des clients dans l’univers du luxe. J’ai toujours été sensible à la décoration et passionnée par les tissus. C’est à Shanghai que j’ai appris à coudre et où j’ai commencé à fabriquer des vêtements et accessoires pour la naissance de mon fils. Je passais mes weekends au marché du tissus ! En Inde, véritable berceau du textile, j’ai découvert ces sublimes motifs gais et colorés entièrement imprimés à la main avec des blocs de bois. Je travaillais au sein d’une ONG pour les femmes à New Delhi et encadrais un centre de production de couture : création des patrons, des prototypes, suivi de la fabrication … En parallèle je fourmillais d’idées et me disais que l’occasion de créer mes propres tissus était trop belle. Anne-Sophie et moi avons suivi une formation sur Illustrator afin de pouvoir dessiner nous-même nos motifs. « Bindi Atelier » était né !

Pouvez-vous nous présenter « Bindi Atelier » ?
L’idée derrière Bindi Atelier est de promouvoir une technique ancestrale et traditionnelle qui nous fascine, le Blockprint, tout en la faisant vibrer au rythme d’aujourd’hui avec des motifs modernes et colorés dessinés par nos soins. Nous travaillons avec un atelier familial au Rajasthan et passons beaucoup de temps à élaborer nos motifs, nos palettes de couleur. Nous souhaitons offrir des articles de qualité, qui égaient la maison et qui font partie du quotidien des familles.

 

Quel a été l’élément déclencheur de votre aventure entrepreneuriale ? 

Anne-Sophie : L’entreprenariat m’a toujours tentée, en voyant autour de moi des gens se lancer, je me disais souvent, et pourquoi pas moi ? Ce besoin d’indépendance, de flexibilité aussi depuis que je suis maman… mais seule, c’est un peu intimidant. On en discutait souvent avec Solène, jusqu’au jour où, alors qu’elle vivait en Inde, elle m’appelle pour me faire part de son projet et me proposer de la suivre dans l’aventure ! J’ai tout de suite été hyper enthousiaste, et je savais qu’on ferait un super duo !

Solène : En sortant d’école de commerce, j’ai eu la chance de partir à Hong Kong ouvrir la filiale d’une agence de communication. Nous étions 2, avec nos valises, notre business plan et notre portfolio à la conquête du marché hongkongais ! Une expérience entrepreneuriale incroyable. Je pense que c’est à ce moment-là que j’ai eu le déclic ! Il y a 2 ans lorsque nous sommes partis pour New Delhi, j’étais enceinte de mon second enfant et j’en ai profité pour murir mon projet de création. J’avais une idée très précise de ce que je souhaitais atteindre, une espèce d’idéal mais je ne savais pas vraiment par où commencer. J’en ai discuté avec Anne-Sophie qui a tout de suite été partante pour se lancer dans l’aventure.

Comment définiriez-vous votre style ?
Nous aimons ce qui est doux et raffiné, mais toujours avec une petite touche de pep’s ; un petit pompon, une broderie, un petit détail qui fait la différence. Nous avons toutes les deux été expat’ pendant 10 ans, et avons la chance de faire de merveilleux voyages, de belles rencontres, ce qui nourrit en grande partie nos inspirations. Autrement, nous puisons aussi beaucoup dans l’univers de nos enfants au quotidien, et avons les yeux grands ouverts sur le monde car l’inspiration est partout : sur une jolie façade, dans la nature, un dessin griffonné sur un coin de table…

Quel est votre actualité ? 
Le mois de décembre s’annonce chargé ; une vente privée avec de chouettes créatrices à Lille le 1 er , une vente de créateurs dans le showroom des Petits Collectionneurs à Paris les 8,9 et 10 et enfin un pop-up à La Boutique Ephémère dans le Marais le week-end les 15, 16 et 17 décembre. Nous sommes ravies de participer à ce genre d’évènements qui sont toujours riches en rencontres et échanges. Par ailleurs, nous travaillons actuellement sur la prochaine collection été, nous développons de nouveaux motifs et construisons des moodboards pour affiner notre palette de couleurs…

Comment souhaitez-vous développer votre marque ? 
Nous avons lancé Bindi Atelier en septembre dernier, il y a mille choses à faire! Nous venons de développer une nouvelle gamme d’accessoires (trousses, sacs à langer, langes et bandanas) et souhaitons dans un premier temps nous concentrer sur la rencontre avec nos clientes à travers de jolis évènements. Nous revenons du festival Kids etc qui a eu lieu le week end dernier et où nous avons fait de très belles rencontres, qui aboutiront surement sur de jolis partenariats… mais pour le moment, chut !

Pouvez-vous me décrire une de vos journées type de mumpreneur ? 
Anne-Sophie :Je travaille tous les jours de la semaine de 8h30 à 13h30, pendant qu’Ernest est à la crèche (une crèche Montessori qu’il adore à Abu Dhabi) ou avec sa nounou à la maison. J’aime alterner les matinées de travail à la maison et à l’extérieur, pour le côté « social » ! Les après-midi, je reprends mon rôle de maman ; promenades, piscine (le gros avantage quand on habite au soleil ;), « playdates » avec des copines, parc…En général, les matinées sont trop courtes, je rallume souvent mon ordi après avoir couché mon fils, et si vraiment je dois travailler l’après-midi, j’essaie d’effectuer des tâches auxquelles il peut participer : photos, moodboards, repérages…

Solène : Jusqu’à cet été en Inde, j’avais la chance d’avoir de l’aide à la maison et un système de garde pour Octave. Augustin allait dans une pre-school indienne, donc j’avais beaucoup de temps pour travailler sur Bindi Atelier. Depuis notre retour à Lille les journées sont un peu plus chaotiques et ne se ressemblent pas : je travaille dès que j’ai un instant sans les enfants et souvent le soir. En tant qu’entrepreneur on s’occupe de tout, tout le temps: gestion du site,
des stocks, de la production, de l’importation, du marketing etc … C’est ça qui est passionnant !

 

Quels sont vos  indispensables et astuces pour concilier vie pro et vie de famille ? 
Nos indispensables :
– Un système de garde d’enfant qui fonctionne bien et qui nous permet d’être à fond dans le travail tout en étant sereines. Nous avons mis un peu de temps à trouver une bonne organisation mais il semblerait que nous soyons sur la bonne voie : Ernest et Octave sont à la crèche, Augustin à l’école et les mamans derrière leurs ordinateurs !
– Notre Iphone et particulièrement Whatsapp pour échanger toutes les deux à tout moment de la journée, prendre des photos, faire des to-do lists, gérer nos réseaux sociaux, répondre aux emails… Impossible de faire sans ! En revanche, nous essayons de déconnecter lorsqu’on retrouve nos familles.
Pour concilier vie pro et vie perso, il faut apprendre à faire des concessions : on ne peut pas être partout ! Il faut aussi savoir accepter que l’un déborde parfois sur l’autre, et faire des ajustements… Les journées sont riches et bien remplies, mais quelle satisfaction de mener à bien un projet qui nous tient à cœur tout en ayant la chance de profiter de nos enfants !

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *