Dermclass Solaire : La Roche Posay

J’ai eu la chance de pouvoir participer à ma 2ème #DermClass, dont le sujet était  » la protection solaire ». Comme pour ma 1ere #DermClass sur la thématique des allergies, j’ai pu poser toutes mes questions et les vôtres à des dermatologues (indépendants de la marque) et spécialistes ; et participer à des « ateliers » avec des professionnels pour comprendre ce vaste sujet.

Souvent quand on fait allusion à la « protection solaire » les gens pensent  souvent aux coups de soleil et non aux effets négatifs au long terme. Cette journée a fait évoluer ma vision sur le bronzage et ses méfaits (le vieillissement, la déshydratation de la peau, le risque de cancers,…).

Ayant des enfants en bas âge, je fais de plus en plus attention au soleil, c’est-à-dire que nous nous exposons avec parcimonie qu’aux heures les moins chaudes (début de matinée et fin de journée). Mes enfants ont très bien intégré le rituel : « tartinage obligatoire de crème solaire toutes les 2 heures maximum et après chaque baignade, port du t-shirt anti-UV, lunettes de soleil, et chapeau ».

Bien sur mon fils de 9 mois n’est jamais exposé au soleil directement, il est toujours sous le parasol ou sous son ombrelle anti-UV, mais nous savons que le soleil (les rayons UV) passe toujours malgré ces protections, dû à la réverbération sur le sable, l’eau ou même les trottoirs.

Voici ci-dessous un petit récapitulatif des réponses apportées lors de cette riche journée concernant les questions que vous m’avez posés sur mon compte instagram

Généralité sur le soleil

Quelles sont les différences entre les UVA et les UVB ?

  • Les UVA ( A comme Age/vieillissement ) sont les UV qui pénètrent profondément dans la peau et endommagent les cellules. (cause de vieillissement et de cancer)

  • Les UVB ( B comme Brûlure) sont plus courts, s’arrêtent au niveau de l’épiderme en créant un échauffement (coups de soleil).

Qu’est-ce que le capital solaire ? Peut-il se régénérer ?

La capital soleil représente la capacité de notre peau à réparer les dommages des UV tout au long de notre vie. Nous ne sommes pas tous égaux face au soleil, il est différent d’un individu à l’autre. Une peau mate ou blanche ou noire ne réagit pas de la même manière face au soleil.  Quand notre capital solaire est épuisé, notre peau a de plus en plus de mal à se régénérer et souvent apparaissent des taches foncées, voir pire des mélanomes.

Comment fonctionne la réverbération en fonction des lieux ?

  • L’eau c’est +25% de réverbération

  • la neige c’est +80 % de réverbération

  • le sable c’est + 15 %  de réverbération

Le soleil / les Enfants et Femmes enceintes

Comment bien protéger un bébé du soleil ?

Avant tout, il faut éviter de l’exposer. Malgré tout, si on l’expose il est recommandé de :
  • éviter les heures où le soleil tape fort (entre 12h et 16h)
  • le faire jouer le plus possible à l’ombre
  • bien le protéger (lunettes de soleil pour protéger les yeux, casquette ou chapeau avec un nœud s’il ne veut pas le garder)
mettre un écran 50 sur le visage et les zones exposées au soleil sachant que l’on peut appliquer une crème solaire adaptée à un bébé dès sa naissance.  Un bébé ne doit pas uniquement être protégé à la plage. Il faut également le protéger en ville, au parc, etc. L’été on peut lui mettre de la crème solaire matin et après-midi.  Pour les bébés / enfants, il faut impérativement des protections élevées car les coups de soleil pris dans l’enfance favorisent les cancers de la peau plus tard.

Il est recommandé de privilégier les vêtements couvrants et de bien faire en sorte d’appliquer de la crème sur les zones qui sont exposées. Bien évidemment les UV passent à travers les nuages. Les risques de coup de soleil sont présents même si le ciel est voilé ou qu’on ne ressent pas la chaleur.

Après une exposition, c’est bien d’hydrater la peau de son enfant mais il n’est pas nécessaire d’appliquer de l’après-solaire. Une crème hydratante adaptée à sa peau est suffisante.

Peut-on s’exposer au soleil pendant une grossesse ? Quels sont les risques d’attraper un masque de grossesse ?
Pour commencer, il n’y a pas de risque pour le bébé de s’exposer au soleil pendant sa grossesse. En revanche cela peut marquer les vergetures. Pour ce qui est du masque de grossesse, cela ne concerne pas tout le monde. Les peaux pigmentées y sont plus sujettes que les peaux blanches. Pour l’éviter, il est nécessaire de bien se protéger le visage avec un écran 50. Si un masque de grossesse apparaît, il s’atténuera à la fin de la grossesse mais se réactivera à chaque exposition au soleil. Pour l’atténuer, on peut utiliser des crèmes dépigmantantes ou des techniques de laser pour atténuer les tâches.
Mon fils de 5 ans a plein de petits boutons qui apparaissent sur le corps après une journée de plage (cela donne un aspect rugueux au toucher). Est-ce que cela pourrait être dû à la crème solaire ? Est-ce une lucite ?

La lucite est une allergie au soleil. Des petits boutons qui grattent apparaissent suite à une exposition intense et disparaissent au bout de quelques jours, le plus souvent au début de l’été. Pour une personne qui a tendance à faire des allergies de contact, cela peut être une allergie à la crème solaire.

Si des boutons apparaissent, on peut donc :

essayer de changer de crème
s’exposer très progressivement
mettre un indice 50.

Les boutons ont généralement tendance à s’atténuer au cours des vacances. Pour savoir de quoi il s’agit, il est conseiller de consulter un dermatologue, et bien sûr éviter l’exposition au soleil à titre préventif.

Peaux spécifiques et le soleil

Je fais de l’eczéma / du psoriasis. Puis-je m’exposer au soleil ? 
Oui il est possible de s’exposer au soleil si l’on fait de l’eczéma ou du psoriasis. Les UV font plutôt du bien. Bien sûr, il faut adapter la protection solaire en fonction du phototype. Et pour les dartres, cela peut être de l’eczéma actif, ce qui nécessite de reprendre un traitement (Protopic).
J’ai une cicatrice sur le visage. Y-a-t-il des consignes particulières pour l’exposition au soleil ?
Le soleil fait marquer les cicatrices. Il faut donc bien la protéger pendant un an avec un indice 50. Et ensuite la protéger comme le reste du corps.  Dans le cas d’une varicelle, il faut bien étaler la crème pour que les boutons ne laissent pas de marques.
Mon ado a beaucoup d’acné. Que faire l’été ?  
Le mieux est qu’il évite de s’exposer au soleil. Certes le soleil assèche les boutons mais cela favorise la poussée d’acné ensuite.
Soleil et grains de beauté, c’est compatible ? Les grains de beauté sont-ils plus sensibles que le reste de la peau ?
Les grains de beauté ne sont pas plus sensibles que le reste de la peau, il n’y a pas de contre-indications à s’exposer au soleil. Les personnes à risques sont celles qui ont énormément de grains beauté et/ou des grains de beauté avec des formes particulières.  Le risque de mélanome est héréditaire, surtout au premier degré. Ainsi quand il y a un mélanome dans la famille, il est important de dépister un enfant.  Astuce : on peut prendre des photos pour vérifier si les grains de beauté se modifient avec le temps.
Quel indice maximum est-il nécessaire d’utiliser pour les peaux métisses ou noires ?
Les peaux métisses ou noires ont moins de risques de prendre des coups de soleil ou d’avoir des cancers de la peau.L’indice à utiliser dépend de l’intensité du soleil. Normalement, il n’est pas obligé d’avoir un indice 50, des indices 20 ou 30 peuvent suffire. Les moments de hauts risques sont essentiellement le ski et la plage.
Pour bronzer je dois toujours prendre un coup de soleil d’abord, sinon impossible ! Est-ce une mécanique normale pour les peaux très blanches ?
Parfois ce n’est pas forcément un coup de soleil. Cela peut être un érythème. Certaines peaux ne bronzent pas (phototype 1) et dans ce cas il ne faut pas essayer de bronzer et impérativement bien protéger sa peau.

Dois-je protéger mes tatouages ?

Les tatouages sont à protéger comme le reste de la peau, mais c’est surtout pour protéger le dessin qu’il faut au quotidien crémer son tatouage.

Les produits solaires

Quel type de produits solaires protège le mieux ? (une crème, un spray, une huile, une brume) ?

Ce qui importe c’est l’indice de protection, et qu’elle soit bien appliqué sur tout le corps (on évite d’oublier la moitié du bras) !!!

Quelle est la différence entre une crème solaire adulte et enfant ? 

La crème solaire pour enfant contient une formulation encore plus stricte c’est à dire sans parfum et sans nanoparticule. Elles sont plus résistantes à l’eau car nous savons que les enfants passent beaucoup de temps dans l’eau, mais parfois elle laisse plus de trace blanche.

Faut-il appliquer un indice différent en fonction de la partie de notre corps ?
On peut notamment bien protéger le décolleté qui est souvent très exposé.
Peut-on diminuer les indices au cours des vacances quand on a un peu bronzé ? On dit souvent que mettre de la crème solaire 50+ empêche de bronzer, est-ce une idée reçue ? Et comment bronzer sans abîmer sa peau ?
La peau va finir par bronzer, même avec une protection, mais on ne peut pas bronzer sans abimer la peau. On peut bronzer en protégeant sa peau mais modérément.

Combien de temps peut-on conserver des crèmes solaires ?

Les produits solaires ont une durée de conservation de 12 mois,  si le produit n’a pas été ouvert, il n’y a aucun souci de conservation..  Ce n’est pas pour une raison d’efficacité mais plus de microbiologie (risque de développement de bactéries), dû au transport dans nos sac de plage, des grains de sable …

Les gélules préparent-elles vraiment efficacement au soleil ?

Les gélules aident la peau à produire la mélanine mais en aucun cas elles empêchent les dommages liés au soleil (risque de cancer, vieillissement cutané…). Le mieux pour préparer sa peau est de s’exposer progressivement.
Faire quelques séances UV avant les vacances est-il vraiment mauvais pour la peau ? 
Il est très mauvais de faire des séances UV car on s’expose sans protection a des UV qui sont intenses. Cela favorise le vieillissement cutané. C’est à bannir.

Le soleil au quotidien

On parle beaucoup de protection l’été pour la plage mais qu’en est-il de la protection au quotidien ? Est-elle indispensable pour éviter le vieillissement de la peau ?
Au quotidien, on peut être moins strict car on est moins exposé mais cela dépend bien sûr de sa vie.
Faut-il mettre de la crème solaire toute l’année ?
Les habitudes sont à adapter en fonction du quotidien de chacun.
Est-ce que notre tolérance au soleil évolue avec l’âge ?
Non, la tolérance n’évolue pas. En revanche, en vieillissant on supporte moins la chaleur et l’exposition au soleil.

La Roche Posay et l’écologie

Pourquoi pas « La Roche Posay » ne commercialise pas de crème solaire bio ?

C’est un parti pris de la marque, car dans les crèmes solaires bio, il y a uniquement des filtres minéraux. Et la marque la Roche Posay, estime que cela apporte une protection contre les UVB mais aucune protection contre les UVA.

Les crèmes solaires de « La Roche Posay » sont-elles polluantes pour les océans et les coraux ? 

Depuis 1995, La Roche-Posay étudie l’écotoxicologie sur l’ensemble des formulations de ses produits solaires. ils ont un vrai engagement sur l’impact de leurs produits sur l’environnement (teste la toxicité des filtres sur les coraux). En tant que membre du programme SBWA, La Roche-Posay s’assure que 100% des formules de ses matières premières soient testées méticuleusement selon 4 critères :

  • La biodégradabilité
  • L’impact sur la vie aquatique
  • Le recyclage
  • L’utilisation de la chimie verte dans l’élaboration de ses produits

Plus d’information sur cet article : cliquez ici 

 

Concernant les ingrédients contenus dans les crèmes solaire de La Roche Posay, vous pouvez retrouver les éléments cliquez ici

*Article réalisé en collaboration avec La Roche Posay

 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *